Le moteur de recherche Wikipédia définit le concept Impression comme un ensemble de techniques permettant la reproduction en grande quantité, sur support matériel, d’écrits et d’illustrations, cela afin d’en permettre une distribution de masse.

Les supports les plus utilisés pour représenter l’imprimerie sont le papier et le textile.

Ces techniques forment ce que l’on appelle communément la chaîne graphique. Elles vont de la composition des textes au façonnage (reliure, pliure, brochure…) en passant par le traitement des illustrations (photogravure), la relecture puis l’impression.

Le monde de l’imprimerie est riche de nombreux procédés d’impression. Et, les professionnels de la communication ont tout intérêt à les connaître. Sublimation, impression offset, gravure  laser, sérigraphie… La technique d’impression choisie est avant tout fonction du type de  support à imprimer. Nous vous proposons ici de découvrir les principales techniques qui vous permettront d’imprimer et de valoriser vos supports.

1. L’impression offset

Technique très répandue, l’impression offset permet d’imprimer des supports variés en grande quantité (dépliants, prospectus, affiches, etc.).

L’impression offset est économique, tout en assurant une bonne stabilité d’encrage et un séchage rapide. Ici, quatre groupes d’imprimantes sont nécessaires pour accueillir les quatre couleurs CMJN.

2. L’impression numérique

L’impression numérique permet de reproduire les documents conçus depuis les logiciels PAO. Un ordinateur et une imprimante sont ici nécessaires.

Ce procédé permet notamment d’imprimer en petite quantité, avec une personnalisation unitaire.

L’impression numérique à jet d’encre est une technique d’impression économique et très sollicitée pour la conception de dépliants, de flyers, de cartes de visite, etc. Mais l’impression numérique est également possible sur le textile (Beach Flag, t-shirt, kakemono, etc.).

Grâce aux imprimantes modernes, l’impression numérique offre une qualité visuelle de plus en plus élevée, ainsi que des impressions en quadrichromie ou Pantone.

  1. La sublimation

La sublimation est une technique d’impression utilisée sur les textiles, et en particulier sur le polyester. Ici, l’élément graphique est imprimé sur un papier spécifique avant d’être déposé à chaud, par vaporisation, sur le document final.

La sublimation offre des couleurs vives, bien uniformes, et très résistantes. Elle permet ainsi une impression textile de haute qualité, tant sur les oriflammes, les totems, enseignes et comptoirs en tissu…

  1. La typographie

La typographie est un procédé d’impression basé sur l’utilisation de caractères en relief ou d’une plaque avec gravure, dont la surface supérieure est enduite d’encre. Cette base est ensuite directement imprimée par pression sur le support final (à savoir le papier).

Cette technique minutieuse consiste préalablement à aligner les caractères, lettres et symboles, afin de former des mots.

  1. La flexographie

La flexographie est une technique d’impression majoritairement employée dans le secteur du packaging. En effet, elle propose une grande diversité de supports (carton plat ou ondulé, polyéthylène, papier…).

La flexographie repose sur un procédé d’impression directe du visuel sur son support, comme dans le cas de la typographie, sauf qu’ici on parle de cliché et non de caractère au cours du processus de création.

  1. L’héliogravure

L’héliogravure est uniquement utilisée pour les très grands tirages, avec minimum 350 000 exemplaires.

Cette technique d’impression graphique est utilisée sur de très nombreux supports, notamment les timbres, les emballages, les catalogues… et toujours en très grande quantité.

L’héliogravure est réalisée à l’aide d’un cylindre à alvéoles qui déterminent la trame, ainsi que l’intensité des couleurs de l’impression. Ces dernières peuvent notamment être modulées en fonction des besoins.

  1. La sérigraphie

La sérigraphie est une technique d’impression couramment utilisée sur les tissus, mais elle est également très usitée dans le secteur industriel pour imprimer des supports très variés comme le bois, le papier, le métal, le verre, etc.

Ici, on utilise un pochoir et une émulsion photosensible afin de déposer l’encre sur son support final.

8. La tampographie

La tampographie, ou impression par tampon, est une technique très ancienne, modernisée au cours du XXe siècle par l’arrivée des tampons en silicone. Le tampon est ici préalablement marqué d’un visuel, puis encré au moment de l’impression sur le support.

Une technique qui permet d’imprimer les surfaces planes comme les arrondies, en raison de la flexibilité du tampon.

Cette technique est notamment très sollicitée pour l’impression de goodies à formes irrégulières comme les porte-clés, les clés USB, les briquets, ou encore les stylos…

  1. La broderie

La broderie faite partie des techniques les plus nobles pour imprimer vos supports de communication textile. Elle offre effectivement une qualité sans équivalence, et confère même de la valeur aux supports imprimés. Le rendu final offre des couleurs de haute qualité, et une grande résistance.

On l’utilise donc principalement pour imprimer les logos et slogans sur des vêtements à usage publicitaire, comme les casquettes, t-shirts, polos et sacs…

La broderie est toutefois trop imprécise pour reproduire les détails poussés de vos graphismes.

  1. La gravure laser

La gravure laser est une technique d’impression qui concentre énergie et chaleur en un seul point, formant un rayon laser qui permet de marquer la couche supérieure de vos objets de communication. Cette technique évite par ailleurs de détériorer la structure du support.

Elle offre un rendu léger et discret, tout en élégance. La gravure laser est indélébile et s’utilise sur de nombreux types de supports, dont le bois, le métal et le plastique.

  1. Impression 3D

Deux ou trois mots suffisent pour expliquer ce que c’est une impression 3D. Elle consiste à imprimer un projet en relief à l’aide d’une imprimante 3D en superposant des couches de matières.